•  

     

     

     

     

    Carte du ciel

    http://www.astrotheme.fr/portraits/YMvNP3YhvQ6w.htm



    En observant le dessin que fait la carte du ciel de Beethoven, le premier élément qui nous apparait, dans cette énergie Sagittaire ascendant scorpion , énergie à caractère transcendant et réformateur, c'est d'une part une naissance au moment auquelle la lune à quelques degrés du Soleil , en Sagittaire elle aussi, s'apprête à le rejoindre , et d'autre part le puissant triangle équilatéral formé par les 3 planètes transpersonnelles

    Ces deux configurations donnent déjà de nombreuses informations

    Lune    13° Sagittaire " Une veuve voit son passé mis en lumière "

    Dominante : Le "karma" exerce son influence sur les chances offertes par un nouveau cycle" .... La Lune termine effectivement un cycle ... conclut sa phase en couple avec le Soleil pour en impulser une nouvelle...Les zones d'ombres de l'ancien cycles sont éclairées , la lumière se fait ."Il est possible d'annoncer l'aube d'un air joyeux , détaché des soucis de l'existence ...

    LA JOIE DU SAGITTAIRE ACCOMPAGNE L'ALCHIMIE DU SCORPION POUR ENTONNER LA SYMPHONIE DU NOUVEAU MONDE                             

    La "veuve" représente le genre humain. 

    Notre ère des poissons sur le point de se conclure a enterré la plupart de ses vieux idéaux que jadis elle révéla et proclama .Quoi qu'il en soit , le nouvel âge se prépare qui devra compter avec les fantômes oppressant du passé.

    C"est un degré de RETRIBUTION.

    Le Soleil éclaire le 24°18 du Sagittaire sur lequel, tel il le serait sur le portail d'une villa, chante un oiseau bleu , et il chante la chanson du degré suivant, celle  de "la préfiguration de l'âge d'homme" qu'inspire "un petit garcon joufflu sur un cheval de bois".

    La neuvième symphonie n'éveille t'elle pas cette sensation magique semblable à celle que donne le manège , ne fait elle pas tourner le tête et rêver à la transcendance vers des sensations nouvelles et harmonieuses , même si tout autour de nous est encore dans le chaos ? La neuvième est enflée, jupiterienne , joufflue d'espoir...

    Jupiter conjoint au Soleil sur le 3 degré du capricorne soutient par sa structure l'aspiration transcendante du sagittaire " une âme humaine poussée par sa soif d'expériences nouvelles aspire à s'incarner" , dessinant "une profonde receptivité à la croissance et à la compréhension"nous dit Marc Jones. Jupiter sur ce degré amplifie sagesse et compréhension par un ardent désir d'expansion qui a besoin d'être tempéré par une évaluation instinctive des conséquences de là ou il entraine celui qui l'anime , nous dit à son tour Danne Rudyar.

    C'est un écho à l'ascendant qui quitte le 5 degré Scorpion où de  grands rochers impassibles  sous l'assaut des vagues nous représente la stabilité et l'inertie pour ruer vers l'or et s'engouffrer dans la migration de cet appel , s'élancant dans la quête passionée de nouvelles valeurs prometteuses plus riches sous tous les plans.

    Pour l'époque il est clair que Beethoven, uranus maison 7 , passait pour un grand marginal ! Avide de renouveau il remettait en cause les pouvoirs en place , conscient de la vanité des sociétés construites pour les riches et de la suffisance du pouvoir  Napoleonien.

    Mais pour Beethoven , pas de problèmes , le triangle harmonique que forment les trois transpersonnelles reliées par des trigones en signe de Terre sont là comme trois anges qui le soutiennent solidement . 

    Pluton à 16° 33 du Capricorne alchimise Jupiter en lui donnant l'énergie nécessaire pour l'aider à se libérer de toute inhibition : " une femme refoulée se libère en pratiquant le nudisme " . Nous sommes en maison trois , Beethoven explose le trop plein de décence et de pudeur par sa musique liberatrice, les  inhibitions sociales dont la religion et l'éducation bien propre que suggère le précédent degré a contaminé tous les modes d'expression.

    Ce degré appele " les garcons et les filles qui jouent dans la cour d'une école en tenue de sport , à transcender au degré 17  les valeurs névrotiques transmises par les anciennes générations.

    L'ascendant scorpion prend toute sa valeur , libère son essence dans l'action communicative : Mars est en maison 8 opposé au Soleil... Nous sommes à nouveau dans l'écho du Scorpion .

    MARS A 22°40 DES GEMEAUX nous parle de l'action catabolyque par la communication musicale au 22 degré "des couples dansent lors d'une fête des moissons" inspirés par "les trois oisillons dans leur nid perchés en haut d'un arbre" au degré 23. 

    Toute la musique de Beethoven n'est elle pas un élan à unir le masculin et le féminin à l'intérieur de nous ( maison 8 ) pour que puissent s'unir nos trois corps physique, émotionnel et spirituel dans leur aspiration à la grâce divine, à l'unité avec le grand tout ? 
    Beethoven nous offre l'écho musical de l'intégration créatrice .

      Quatre planètes sont rétrogrades , Chiron, uranus, Mars et Saturne, à la queue leu leu , toutes retournées vers Lilith qui sur le  0 degré entre le Capricorne et le Verseau renforce l'union du trigone  Pluton et Uranus : Une réunion secrète d'hommes d'affaires importants : la réunion secréte des trois transpersonnelles qui agissent dans le monde occulte et invisible permet de donner à lilith toute sa puissance alchimique lui permettant d'exprimer musicalement ( neptune)  l'union de toutes les faces énergetiques de l'être. 


    Neptune   EN VIERGE éclaire AU 14° " l'arbre généalogique d'une famille de l'aristocratie" , pour mieux exprimer par sa créativité le besoin d'une nouvelle harmonie organisationnelle dont l'expression est attendue au 13° où " un homme d'état puissant vient à bout d'une violente crise politique"
    Là , Beethoven va puiser dans toutes les connaissances de la musique classique pour fabriquer le terreau de sa créativité , il va puiser sa force dans la "séve des racines" mais pour mieux transcender l'histoire et jeter les bases musicales du nouveau monde..   

    Uranus à 12 degré Taureau nous éclaire à nouveau l'image d'un couple , cette fois ci qui s'adonne au léche vitrine en maison 7 : A nouveau l'aspiration à un désir commun de socialisation, d'unité avec l'autre apparait, autre couleur de la même symphonie d'aspiration à l'unité transcendante. En maison 7 Beethoven apporte un échange culturel magistral à cet appel de socialisation des désirs.


    Saturne en maison neuf , la maison du sagittaire, boosté par un carré que lui fait uranus envoie trois magifiques trigones au soleil, à la lune et à Mercure. Retrograde il navigue heureux " l'orage terminé, car la nature se réjouit sous l'éclat du Soleil" et fort de cette réjouissance s'engage pleinement dans son idéal ( maison9)  de construire ( saturne) la fête dans les coeurs ( lion ) . C'est le sens pleinement donné à l'image du " carnaval , ses chars spectaculaires qui défilent le long des rues sous les applaudissements "
    La symphonie est un mode musical qui mobilise les énergies tout aussi spectaculaire que ne le fait  un carnaval et Dieu seul sait combien de fêtes populaires s'ouvrent ou se cloturent avec la musique de Beethoven du fait de son effet immediat d'ouverture des choeurs et de rapprochement entre les êtres . 

    Mercure encadré par les luminaires sur à 21°58 du sagittaire joue un rôle phénoménal dans cette maison deux dans laquelle il va participer à donner forme à l'idéal soli lunaire

    A ce titre il faut noter que le cycle qui s'achève avait démarré au 25° 9 du scorpion éclairant la transition entre au 25 degré une photographie aux rayons x , donnant pendant ce cycle la capacité d'acquérir une connaissance des éléments constitutifs au sein de toute existence , connaissance structurelle pour pouvoir alchimiser les vielles énergies et au degré suivant dresser comme les indiens son camp sur un nouveau territoire . Et comme une évidence le chemin de vie de Beethoven est conjoint à cette nouvelle lune d'avant la naissance à 26° 31 donc transitant encore plus loin vers le degré 27 qui nous rappele le sens du degré saturnien sur le milieu du ciel : Une fanfare militaire défile à grand bruit parmi les rues de la ville , dépeigant une puissante exaltation des valeurs culturelles

    le pari du cycle est totalement rempli à travers Beethoven qui focalise cette énergie pour toute la fratenité humaine à travers sa musique qui offre une ouverture et une explosion de tous les carcans qui enfermaient jusque là la musique classique.
    Rien dans ce domaine n'a pu être créé depuis , avec une telle puissance.
    L'ascendant Scorpion nous envoie donc vers le sagittaire en quête de diffusion de nouvelles valeurs et c'est Vénus en Capricorne qui en donne la tonalité , Venus l'inspiratrice " Des pélerins grimpent un raidillon menant à un hôtel logé dans la montagne", nous appelant à l'ascension de la conscience individualisée vers les sommets atteints par les chefs spirituels de sa culture .

    Nous voyons avec délice comment chaque degré planétaire  dégage sa couleur  en harmonie avec l'essence de l'être.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique